Infinity room vous plonge dans une autre réalité

1633

Nous ne sommes pas dans une scène d’Interstellar, mais dans une installation de Refik Anadol, qui nous transporte dans un autre univers !

Le project fait partie intégrante de « Temporary Immersive Environment Experiments », un travail sur lequel l’artiste travaille actuellement. Il s’agit d’une recherche sur l’état d’immersion grâce à des installations visuelles et sonores. Ces environnements artificiels créent la perception d’un monde immatériel.

Infitiry room-1

« Infinity Room » propose un effort radical pour déconstruire le cadre de l’espace illusoire et transgresser les règles classique de l’expérience visuelle. L’écran de projection conventionnel, qui reste relativement plat malgré les évolutions en matière d’immersion avec les lunettes 3D par exemple, est transformé en une expérience cinétique et architectonique tri-dimensionnelle.

Infitiry room-2Les images projetées ont été conçues grâce à des algorithmes traduisant des formules mathématiques en images complexes. La lumière, élément majeur de l’expérience, est utilisée avec précision pour brouiller les pistes entre réalité et imaginaire. Vous êtes transportés dans un univers parallèle.

L’installation interroge également les qualités de l’immersion dans des environnements virtuels et leurs effets sur les personnes concernées. Au travers de ces images et de ces sons, la perception de la relativité est bouleversée en transcendant l’approche de ce qui nous entoure. 

Infitiry room-5

Infitiry room-6

Infitiry room-8

L’artiste insiste sur la façon d’aborder ce médium comme autre chose qu’un simple moyen d’évasion dans une utopie techno-fantaisiste. Il cherche à développer une forme d’introspection chez les individus afin qu’ils reconsidèrent leur perception du monde qui les entoure et le perçoive sous un oeil nouveau.

Infitiry room-13

Infitiry room-14

L’onirisme de ce projet et la perte de repère se ressentent d’autant plus lorsque l’expérience est vécue de manière immersive, mais ces clichés nous offrent déjà une idée de l’extraordinaire travail de cet artiste.

Vous souhaitez voir cette réalisation grandeur nature ? Direction Istanbul et l’exposition Artnivo’s « 40 Meters 4 Walls 8 Cubes » en collaboration avec la Biennale d’Istanbul au centre des perfomances artistiques de Zorlu.

En attendant, on vous laisse rêver avec la vidéo du projet, le casque vissé sur les oreilles ! :)

Questionnaire We Need Cafeine