Jusqu’à présent la communication à destination des voyants et malvoyants est souvent divisée. Malgré les dernières innovations, cela reste le cas. Le designer Kosuke Takahashi s’est décidé à chercher une réponse à cette scission avec une nouvelle typographie. Un projet qu’il a proposé au comité olympique pour équiper les espaces publics durant les Jeux Olympiques de 2020 au Japon.

Du braille pour tout le monde

La particularité du braille (inventé en 1829 par Louis Braille) est qu’il est construit sur une grille de 6 points, en relief ou non. Kosuke Takahashi a donc créé le Braille Neue, qui combine la police sensorielle et une écriture traditionnelle. Ainsi, elle est visible de tous.

Plusieurs versions de la police sont disponibles. Le Braille Neue se compose de deux variantes — le Braille Neue Standard pour l’alphabet anglais et le Braille Neue Outline pour le japonais et l’anglais.

Kosuke Takahashi Braille Neue Typographie Police -02 Kosuke Takahashi Braille Neue Typographie Police -03

Kosuke Takahashi Braille Neue Typographie Police -04 Kosuke Takahashi Braille Neue Typographie Police -05

Comme nous le disions, actuellement, nous voyons rarement le braille dans l’espace public, car il prend plus de place et les personnes voyantes n’en ont pas besoin. Braille Neue aborde ce problème en rendant le braille utilisable pour les personnes voyantes.

Le Braille Neue permettrait de remplacer la signalisation existante

Avec le travail de Kosuke Takahashi, il serait possible de remplacer la signalisation existante dans l’espace public. Il est facile à mettre en place dans l’infrastructure existante et constitue un tremplin pour un futur durable et inclusif.

Dans la continuité de ce projet, pour le moment fictif, on peut notamment citer quelques initiatives dans le domaine des musées. Je ne peux que vous conseiller de lire notre article dédié au sujet ! D’ailleurs le Louvre n’est pas en reste ! Cocorico !