En France, presque tout le monde a entendu parler de BlaBlaCar, non ? Fondée en 2006, la plateforme propose du covoiturage longue distance. Ainsi, elle met en relation des chauffeurs et des utilisateurs qui vont dans le même sens, afin qu’ils puissent voyager ensemble et partager les coûts. L’entreprise est en train de prendre un tournant européen puisqu’elle est disponible dans 22 pays et totalise plus de 60 millions d’utilisateurs.

Pour asseoir sa notoriété et fêter ses 10 ans, BlaBlaCar a présenté cette semaine sa nouvelle identité visuelle. Elle est conçue par le studio Koto, basé à Londres, au Royaume-Uni.

Grandir de start-up à société européenne : le passage difficile

Là est tout l’enjeu de ce changement radical. BlaBlaCar a besoin de gagner en maturité pour séduire de nouveaux utilisateurs qui n’auraient pas entendu parler de cette success-story Made In France.

Avant / Après

Au passage, la société en profite pour réaffirmer son positionnement, ses valeurs et sa raison d’être : « des êtres humains qui se rapprochent par la magie d’une conversation et vont plus loin, parce qu’ils sont ensemble ».

La nouvelle identité BlaBlaCar est bavarde

Studio Koto explique sur son site que « les deux B sont représentés comme des guillemets qui se superposent. Le chevauchement reflète les deux côtés de l’expérience passager-conducteur et les échanges créés pendant un voyage ». Bien évidemment, les guillemets sont aussi le symbole de la parole et donc d’un début de relation.

L’avantage de ce symbole est qu’il est assez fort pour vivre seul, sans le nom de la marque. Il est amusant et malin donc plutôt rassurant. Côté typographie, les créatifs ont fait appel à la fonderie Grilly Type. Elle conserve l’aspect « sympathique » de l’ancien logotype et évite le piège de la typographie géométrique sans empattement générique et distante.

Ceci-dit, je n’arrive pas à me détacher de l’ancien logotype. Il avait quelque chose de maladroit et attachant. Il évoquait les aléas des rencontres, des personnalités différentes, des humains qui se rassemblent pour faire un bout de chemin ensemble. Mais bon, on ne crée pas le Uber du covoiturage avec un logotype « maladroit et attachant ».

Un déploiement de l’identité basé sur l’humain

Quand on prend un peu de hauteur sur l’ensemble de l’identité c’est ce qui frappe. Comme nous le voyions plus haut, BlaBlaCar se recentre sur sa raison d’être. On a une communication énergique et colorée.

Là où les photographies font vivre l’identité, je suis moins à l’aise avec les aplats de couleurs (qui semblent d’ailleurs suivre la tendance plate du « flat » sans réelle raison apparente). Ces deux éléments fonctionnent bien séparément mais ne se complètent pas. Peut-être qu’il y a un peu trop de bonnes idées et qu’un choix en aurait facilité l’utilisation.

logotype nouvelle identite de blablacar studio koto - we need cafeine 2

Le rafraîchissement visuel de BlaBlaCar était-il nécessaire?

Sans aucun doute. Pour atteindre ses objectifs de développement il fallait que l’image de marque soit plus mature. Mais à mon sens, il aurait été agréable de conserver un peu plus de l’ancien logotype, plus chaleureux. Cependant, il est difficile de ne pas considérer cette refonte comme un succès, et on a hâte de la voir évoluer et se développer !