Si vous habitez Paris, vous n’avez pas pu rater le combat qui est en train de s’organiser par campagnes de communication interposées entre Snapchat et Instagram (aka Facebook). Les géants du web ont choisi l’espace public parisien pour se matérialiser. On peut facilement imaginer les retombées que peuvent engendrer ces publicités dans l’une des villes les plus touristiques au monde à l’approche de l’Euro 2016.

Alors que Snapchat joue le fond jaune accompagné d’une représentation de ses filtres géolocalisés, Instagram va plus loin avec un concept imaginé par l’agence Marcel.

Pour ceux qui se posent la question : non, nous n’aimons pas les affiches de Snapchat mais nous en parlerons bientôt.

Only On Instagram, Only In Paris

L’application aux 400 millions d’utilisateurs joue les trublions. Ces derniers mois, elle a complètement refondu son identité, son système graphique et son interface, ainsi que celles de ses applications-enfants. Ces derniers jours c’est l’algorithme et les futures pages business qui sont au coeur des polémiques. Et elle passe sous silence son arrivée dans les bureaux de Facebook en plein cœur de la capitale.

L’objectif du poulain de Zuckerberg est clair : être visible tout l’été pour attirer plus d’utilisateurs mais surtout plus de marques pour se développer (Snapchat serait en train de passer devant le réseau social visuel en terme d’utilisateurs actifs).

« Only On Instagram » arrive donc à point nommé. Avec cette campagne, Marcel met en avant la communauté francophone du réseau, considérée comme l’une des plus créatives, et assoit Instagram un peu plus dans l’hexagone.

Le concept reprend la fonction première d’Instagram : l’inspiration. Les visuels mélangent successivement des images fixes et animées — ce n’est plus seulement un réseau photo ! — de plusieurs Instagrammeurs pour former une publication commune. Des interactions qui expriment la collaboration, le principe de déroulement des images et les univers qui cohabitent sur l’application.

Le minimalisme et le fond blanc viennent quant à eux souligner les nouveaux codes de l’interface. C’est aussi la première fois que l’on voit la nouvelle identité déployée ! Une seule chose à dire : c’est trendy.

Une couleur unie et sobre n’aurait-elle pas suffit et ne mettrait-elle pas mieux les contenus en avant ? Un point qui dépend d’Instagram et non de la campagne « Only On Instagram ».

only on instagram - marcel paris - we need cafeine 2 only on instagram - marcel paris - we need cafeine 3

Plusieurs formats sont définis : web, cinéma et… print. Malheureusement, sans le mouvement et donc le principe de succession, il est bien plus difficile de comprendre le message, surtout pour ceux qui n’auraient pas encore vu les formats vidéos de la campagne. Les affiches fonctionnent nettement moins bien mais permettent une meilleure visibilité dans la capitale.

Il ne reste plus qu’à attendre les chiffres d’Instagram dans les mois à venir ! En tout cas, il est toujours amusant d’observer des entités 100% web — les pure players — arriver dans le monde physique et de voir comment ils se débrouillent pour se matérialiser : pour le moment on peut dire que c’est plutôt traditionnel.

Questionnaire We Need Cafeine