La « Rage Room »… Pour ceux qui ne serait pas familiers avec ce terme, il désigne un défouloir ludique où il est possible d’évacuer son stress après une journée pourrie. L’attraction offre la possibilité — moyennant une quarantaine de dollars l’entrée — de dégommer à coup de batte de baseball, ou de club de golf, un nain de jardin, une série de verre, ou du matériel de bureau invendables, en toute impunité et légalité. Notez que tout objet supplémentaire pour faire durer votre frénésie destructrice vous coûtera quelques deniers.

La Rage Room dont nous allons parler aujourd’hui est à Singapour. Alors que beaucoup de salles se contentent d’une image de « travaux », souvent basée sur du noir, du jaune et des typographies « pochoir », The Fragment Room a fait appel au studio de design Nout.

Le concept en surprend plus d’un, en attire d’autres, mais peut fait faire peur à certains. Une bonne image peut donc s’avérer très utile pour séduire les plus réticents.

the fragment rage room nout - we need cafeine -11

the fragment rage room nout - we need cafeine -01

Le studio Nout s’est appuyé sur l’univers de la nuit dans la rue, et donc des néons. Le logotype de The Fragments Room reprend cette typographie si caractéristique de ces tubes de lumière : des arrondis sur les angles et l’incapacité de « fermer la lettre ». Ce dernière aspect représente bien la Rage Room dont le concept est justement de casser des choses.

Viennent s’ajouter des petits traits circulaires semblables au cadran d’une montre. Ils symbolisent l’explosion et apportent l’apparence « ludique » du lieu. Éclater un ballon dans une bande-dessinée aurait le même effet visuel, non ?

the fragment rage room nout - we need cafeine -02

the fragment rage room nout - we need cafeine -10 the fragment rage room nout - we need cafeine -12

Pour la communication, le concept est simplement décliné avec un principe d’enseignes lumineuses animées. On retrouve aussi dans l’animation ce morcellement de l’apparition.

the fragment rage room nout - we need cafeine -06

the fragment rage room nout - we need cafeine -03

Le studio Nout s’est aussi occupé de l’imagerie de la Rage Room. Contrairement au enseignes colorées et amusantes, les photographies sont assez froides et aseptisées. Les néons blancs renforcent cette impression en offrant une ambiance brute, comme dans un parking.

Au final, tous les éléments graphiques cohabitent pour former un tout cohérent. Chacun contrebalance l’autre pour obtenir une image de cette destruction brutale de la Rage Room, tout en gardant à l’esprit que ce n’est qu’un jeu !