Spector : le Shazam des typographies et des couleurs

11762

Shazam parle à tout le monde ? Pour les deux irréductibles qui n’osent pas se dénoncer, c’est l’une des pointures en matière de reconnaissance de musique. Et aujourd’hui, la designer Fiona O’Leary vient de dévoiler son homologue dédié aux graphistes et créatifs : Spector !

Retrouver n’importe quelle typographie ou couleur, que ce soit dans le monde virtuel ou physique ? C’est possible. C’est Spector. Nous avions parlé de Scribble, un prototype futuriste il y a quelques mois, qui récupérait les couleurs du monde pour pouvoir écrire avec. Nous n’en sommes pas là, mais c’est pas loin.

spector fiona o leary font - we need cafeine -1

L’outil de Fiona O’Leary est simple d’utilisation : une fois au dessus de votre typographie, il ne vous suffit d’un clic pour savoir de quelle fonte ou couleur (RVB & CMJN) il s’agit. Et comme la technologie n’est pas infaillible, le boitier vous propose à chaque fois plusieurs choix, pour être sûr que vous trouviez ce que vous cherchez.

O’Leary s’explique :

« Sur l’écran, ça ne ressemble jamais à l’imprimé et inversement. Pour les couleurs c’est un acquis mais on ne se doute pas du nombre de fois où la typo est affectée par ces changements d’échelle. Comme je bosse sur des outils web pour faire du print, alors pourquoi pas commencer par utiliser le print pour ensuite le rendre interactif ? »

Spector fonctionne sur un principe d’apprentissage en itération : à force de voir plusieurs fois la même chose, la reconnaissance ne fait que s’affiner. Plus l’outil travaille, plus il apprend, et plus il est performant. Imaginez si à cela on ajoute une interface pour que tous les Spector puissent comparer leurs résultats entre eux : sa puissance serait phénoménale !

spector fiona o leary font - we need cafeine -5 spector fiona o leary font - we need cafeine -4 spector fiona o leary font - we need cafeine -6

Pour l’instant, ce n’est encore qu’un prototype. Pour fonctionner correctement, l’outil demande une impression parfaite et des polices d’au moins 48 points (des caractères de 1,7 centimètre). Mais le développement devrait être assez rapide et Spector devrait être disponible sur Kickstarter pour seulement 80$ selon les souhaits de sa créatrice.

Un projet à suivre de très prêt par toutes les personnes qui auraient des affinités avec la création graphique ! 😉 N’hésitez pas à aller voir les autres projets de Fiona O’Leary sur son portfolio, il y a quelques pépites !