« Ma Thune s’appelle Reviens » : PayPal fait dans le social

1519

Vous connaissez sans aucun doute le service de transfert d’argent PayPal. Il se trouve que le site a besoin de rajeunir sa cible car les plus jeunes n’ont pas forcément le réflexe de l’utiliser pour transférer de l’argent. En effet, il existe aujourd’hui pléthore d’applications proposant le même type de service.

PayPal a donc commencé par investir dans les « Lens » sur Snapchat — ces fameux filtres sponsorisés. On ne s’étendra pas dessus car la justification nous parait assez obscure. Nous allons plutôt nous concentrer sur la seconde partie de ce rajeunissement : le site « Ma Thune s’appelle Reviens ».

Paypal veut simplifier le remboursement

Partant du constat que les Français n’osent pas réclamer l’argent qu’on leur doit à leurs proches, PayPal a créé cette plateforme dédiée pour oser le demander avec humour en utilisant des scènes de film dont les sous-titres seront personnalisés.

ma-thune-s'appelle-reviens-paypal

paypal ma thune s'appelle reviens-01

L’idée est bonne, PayPal surfe sur la tendance des GIFs — dans le principe : faire passer un message avec un bout de vidéo — et utilise l’humour, qui est un bon levier pour faire agir les utilisateurs. Mais il y a un « mais ».

En stratégie, faire comme tout le monde ne suffit pas.

Les extraits utilisés sont des films qui ne parlent pas à la cible visée, à savoir les jeunes adultes. Les extraits choisis ne sont pas adaptés. Second point : le partage sur les réseaux sociaux. La mécanique est simple et l’opération ne nécessite pas ce type de partage mais plutôt un envoi par mail ou message… Directement à la personne. Que ce soit du « one to one« , qui rappèlerait le principe de l’application dont le site fait la promotion.

Pour terminer, il apparait que PayPal fait bien des efforts pour toucher cette cible jeune et volatile tant convoitée. La marque touche ses potentiels clients sur les réseaux qui les caractérisent mais c’est maladroit et pas forcément engageant. Nous attendons la suite !

Questionnaire We Need Cafeine