Vendre une lingette démaquillante de manière originale… La chose n’est pas triviale ! C’est le défi relevé par Neutrogena avec son agence DM9 DDB Brésil. Une idée redoutablement efficace : proposer aux lectrices une couverture de magazine à démaquiller !

Le magazine Caras, avec à la Une l’actrice et top model Giovana Ewbank, proposait de découvrir le « secret » de cette dernière pour avoir une peau saine — titre banal d’un magazine lifestyle me direz-vous.
Sauf que les petites lignes vous demandent de passer la lingette, incluse dans l’hebdomadaire, sur la couverture… Alors le miracle s’accomplit : le maquillage disparaît ! — la même jouissance d’écolier que celle ressentie avec premier effaceur d’encre.

caras neutrogena lingette demaquillant bresil magazine à démaquiller dm9 ddb-02

La démonstration de Victor Manzi, directeur du studio de DM9 :

Une nouvelle façon d’annoncer

L’opération montre plusieurs choses. Dans un premier temps cela permet au média imprimé de faire peau neuve ! — bon ok, elle était facile — C’est un bon exemple pour prouver qu’une utilisation intelligente du print reste très efficace !

Ensuite, le consommateur joue un rôle clé. Il est acteur de la publicité. Il essaie le produit et en démontre l’efficacité.
À ce sujet, Drian Ferguson, gestionnaire médias de DM9, déclare :

« Ce sont les caractéristiques d’une nouvelle publicité qui ne se produit que lorsque l’agence et le client s’unissent pour trouver ensemble des solutions » (et prendre des risques)

Neutrogena n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai ! Voici une campagne pour une crème anti-rides à base de fil de couture (regardez bien le coin de l’oeil à gauche) — la réalisation est moins « propre » mais l’idée est là !

Pour conclure, on cherche un spécialiste de l’impression pour savoir comment ils ont fait… Si vous connaissez quelqu’un qui connait quelqu’un… On penche pour un vernis ou une encre à base de maquillage 🙂

Questionnaire We Need Cafeine