Nike expérimente le ferrofluide pour la nouvelle KD8

1650

Nike vient de lancer une nouvelle chaussure : la KD8, inspirée du basketteur Kevin Durant— jusque là, tout est normal. C’est sa promotion dans le Niketown de New York qui nous intéresse. L’équipementier a fait appel au studio GUILD, spécialisé dans la création d’environnements expérimentaux, et le résultat, à base de ferrofluide, est surprenant !

La KD8, une seconde peau vivante

Une version imprimée en 3D de la chaussure est exposée à l’entrée du flagship dans un cube en verre. Elle est placée au dessus d’un bassin de ferrofluide — liquide réagissant au magnétisme. À l’intérieur de la basket, deux aimants mobiles en neodyme — ce type d’aimants est considéré comme le plus puissant au monde !

Une fois les magnets en mouvement, le fluide, attiré par ces derniers, grimpe sur la chaussure en donnant l’illusion qu’elle vit.
nike kd8 ferrofluide guild new york - wnc-4

nike kd8 ferrofluid guild new york - wnc-1

Je soupçonne les créatifs de s’être inspirés de Venom. Le Spiderman noir… Vous me direz ce que vous en pensez 😉

nike kd8 ferrofluide guild new york - wnc-3

Cette seconde peau — le Venom — se colle sur son hôte avec un aspect similaire au ferrofluide. Et, selon les comics, Venom a de nombreuses propriétés. Il a notamment une endurance extrême et l’agilité et les réflexes d’une araignée. Ce qui colle bien à la création de Nike. Des caractéristiques qui se ressentent dans la création même sans connaître la référence.

nike kd8 ferrofluid guild new york - wnc-2

« Une combinaison de mouvement, d’art et de technologie ont été des moteurs créatifs pour cette oeuvre » décrit Sam Ewen, associé de GUILD

L’expérience, quasiment scientifique, permet à Nike de mettre en avant l’innovation qui la caractérise depuis des années, et plus particulièrement dans les matériaux de ses modèles. Elle ne manquera pas non plus de fasciner le commun des mortels tant les réactions des matériaux sont étranges !

Questionnaire We Need Cafeine