Sensee, l’image de l’optique française signée be-poles

1795

Sensee. C’est le nom du futur de l’optique. Le 5 novembre, We Need Caféine était invité à découvrir la nouvelle et première boutique qui vient d’ouvrir au 84 de la rue de Rambuteau, non loin des Halles. La vision de Sensee se résume en quelques points :

  • Des montures conçues en France de A à Z, au tarif unique de 49€.
  • Une transparence complète sur le prix des options de vos verres.
  • Une expérience améliorée en proposant une symbiose entre le site internet et la boutique, point que nous allons développer plus loin dans l’article.

sensee marc simoncini be-poles we need cafeine-4

Une dernière chose pour terminer avec l’histoire de Sensee ! Un homme est derrière le « Free de la lunette » : Marc Simoncini, fondateur entre autres de Meetic, et investisseur compulsif dans les entreprises innovantes.

Occupons-nous maintenant de voir comment ce nouveau-né de l’optique se vend — c’est quand même ce qui nous intéresse ! C’est le studio franco new-yorkais be-poles qui s’est occupé de l’image de la marque : une réussite !

sensee marc simoncini be-poles we need cafeine-3

Simplifier, simplifier et simplifier

Dans les choix qui ont été fait pour l’identité, on note l’utilisation du Futura : typographie intemporelle qui se définit par sa lisibilité, sa convivialité, son dessin géométrique simple et contemporain. Des notions qui sont en parfaite adéquation avec le positionnement de Sensee ! Tout est clair, vous savez tout.

sensee marc simoncini be-poles we need cafeine-5

Pour accompagner ces caractères, le studio a choisi une large palette de couleurs, qui fonctionnent seules ou en binôme. Dynamiques, jeunes et séduisantes, elles sont utilisées un peu partout du packaging au magasin. Elles permettent aussi de classer les différentes gammes de montures.

Le classement, parlons-en ! Au premier abord, le nombre de montures m’a semblé impressionnant mais le concept est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît ! La collection est organisée par formes : les Rondes, les Carrées, les Pilotes… Vient ensuite le nom de la lunette : les deux premières lettres de sa famille (ex : Ca. pour une Carrée), et puis un nombre à trois chiffres. Le premier chiffre est 1 pour les femmes, 2 pour les hommes. Les deux suivants donnent le numéro de la paire. 01, 02, 03 etc…
La « Ca. 203 » est donc une lunette carrée, pour homme, numéro 03.

Une sorte de tableau périodique des éléments chimiques pour les lunettes. Ingénieux, logique et facile, non ?

sensee marc simoncini be-poles we need cafeine-08

Nous ne pouvions pas vous parler de la boutique sans évoquer le mouvement de la sculpture de l’entrée… Hypnotisante, j’ai bloqué dessus un certain temps. Pour les intéressés, elle est réalisée par Arnold Goron et a nécessité pas moins de 500 heures de travail !

sensee Arnold Goron simoncini we need cafeine

sensee marc simoncini be-poles we need cafeine-2 sensee marc simoncini be-poles we need cafeine-1

Fusionner le physique et le digital

Nous l’évoquions en début d’article l’un des points forts de Sensee est de vous proposer une véritable expérience cross-canal — je m’explique.

Vous pouvez aller en magasin pour choisir et essayer une paire. Vous récupérez ensuite un devis par mail, accompagné d’une photographie de vous avec vos lunettes. Si vous vous trouvez beau, vous finalisez la commande sur internet. L’inverse est aussi faisable. Une liberté qui vous permet de choisir en toute tranquillité, de bénéficier de l’avis de vos proches, etc…

L’univers déployé par le studio be-poles est parfaitement adapté à l’ambition du nouvel opticien de la place parisienne ! Une start-up à regarder à la loupe !

Questionnaire We Need Cafeine